Comment restaurer une vieille fenêtre ?

Si votre vieille fenêtre en bois commence à montrer des signes de fatigue, il est le temps de la rénover. La restauration d’une fenêtre en bois peut être partielle ou complète, selon l’état de votre fenêtre. L’objectif de la rénovation est de repérer les points faibles de votre fenêtre existante dans le but d’améliorer ses performances.
Vous avez besoin de restaurer un vieux châssis de fenêtre ? Ne cherchez pas plus loin : notre guide vous aidera à exploiter vos compétences nécessaires afin de réussir votre projet. Notez que pour rénover votre fenêtre, plusieurs conditions sont toutefois nécessaires. En effet, la fenêtre doit être encore en bon état global. La restauration de votre fenêtre peut s’effectuer notamment si le mastic est décollé, la peinture écaillée ou si des gerçures sont présentes sur le bois.
Nous vous indiquons la marche à suivre dans le cadre d’une rénovation de fenêtre en bois.

Inspecter le bois pour détecter la pourriture

Avant de commencer le ponçage, vous devez vérifier si votre châssis de fenêtre contient de la pourriture, un champignon qui ronge le bois. En effet, la présence de cette pourriture du bois peut nuire à la structure du châssis. Pour bien inspecter le bois de votre fenêtre, vérifiez les endroits mous, signes de pourriture.

Enlever le bois pourri et dégradé et la vieille peinture

Afin de bien prépare votre fenêtre pour le ponçage, il est indispensable d’enlever la pourriture du bois et la vieille peinture. Pour se débarrasser de la vieille peinture du châssis, grattez toute la surface du châssis, elle se détache facilement.
Ensuite, vous passer à l’élimination de tout le bois vieux, dégradé et humide. En effet, une élimination totale de la pourriture préserve l’intégrité structurelle de votre châssis et évite la formation future de pourriture.

Ponçage des zones creusées et du châssis

À l’aide d’un équipement adapté au ponçage des zones creusées ainsi qu’au châssis, le ponçage se fait en augmentant la vitesse légèrement. Mais, pour un travail de qualité, concentrez le ponçage en particulier sur les cavités créées par l’élimination de la pourriture du bois.
Pour le ponçage du châssis, commencez avec une faible rotation et une légère pression dans les endroits difficiles d’accès, comme les coins et les bords. Par la suite, insistez sur les zones enduites pour obtenir une transition lisse avec le bois.

Peindre le châssis et la fenêtre poncés

Voici la dernière étape de la restauration de votre fenêtre. Mélangez bien la peinture et peignez en premier tous les bords délicats du châssis et de la fenêtre avec un petit pinceau. Peignez ensuite les surfaces planes au rouleau. Pour un résultat optimal, appliquez deux couches fines en laissant sécher entre les deux. Lorsque la dernière couche est sèche, fixez votre châssis à la fenêtre et admirez votre travail !